Kamakura

Kamakura est une petite ville côtière touristique située à environ une heure de train au sud de TokyoAvec ses nombreux temples, c’est l’escapade journalière par excellence !

Nous avions envie de visiter Kamakura depuis un moment. Alors, quand Clément a noté que le troisième dimanche d’avril se terminait le festival de la ville avec du yabusame, ça a été notre déclic ! C’est d’ailleurs en cherchant des informations sur ce yabusame que nous avons découvert celui du parc Sumida qui a lieu la veille !
Malheureusement, même en arrivant 1h avant le commencement de l’évènement, il n’y avait plus de place pour les spectateurs sans réservation. Nous avons attendu un petit peu et, finalement, nous avons préféré profiter de notre journée à Kamakura plutôt que de prendre le risque de mal voir du yabusame que nous avions déjà vu la veille !!

Nous avons visité six temples (voir ici notre itinéraire, 11km sans compter les détours). Nous vous conseillons encore une fois de bien faire attention aux horaires d’ouverture. Certains temples peuvent fermer à 16h !

Hokoku-ji

Hokoku-ji est un petit temple bouddhiste zen. Il a été fondé en 1334 et est surtout connu pour son jardin de bambous. On en fait rapidement le tour mais c’est tellement relaxant !
Entrée : 200¥ – Horaires : 9h-16h

Sugimoto-dera

Sugimoto-dera est un temple bouddhiste. Il est très certainement le plus vieux des temples de Kamakura puisqu’il a été fondé en 734.
Pour rejoindre le bâtiment principal, vous prendrez de la hauteur car il est situé à flanc de colline. Cela permet d’avoir une vue de haut de la partie est de la ville mais aussi d’admirer l’un de ses symboles : son escalier recouvert de mousse.
Entrée : 200¥ – Horaires : 9h-16h30

Tsurugaoka Hachiman-gu

Tsurugaoka Hachiman-gu est un sanctuaire shinto qui date de 1063. Il s’agit du plus grand sanctuaire shinto de Kamakura. Il est célèbre, entre autres, pour son énorme gingko que l’on retrouve d’ailleurs sur les emas (les plaques pour noter un voeu) du sanctuaire (et que je n’ai pas pris la peine de prendre en photo…).
C’est d’ailleurs dans ce sanctuaire qu’a lieu la représentation de yabusame qui clôture le festival de la ville et à laquelle nous avons finalement décidé de ne pas assister ! Nous avons quand même pu capturé une photo des archers en préparation au tout début de la cérémonie.
Entrée : 0¥ (musée : 200¥) – Horaires : 6h-21h

Zeniarai Benzaiten

Zeniarai Benzaiten est un petit sanctuaire shinto mais c’est l’un des plus célèbres de Kamakura. En effet, la croyance dit que la source qui y coule est capable de multiplier l’argent que l’on y laverait ! On peut y laver des pièces de monnaie mais ce sont souvent des billets qui le sont… nous avons vu une personne laver un billet de 10,000¥ (soit un peu plus de 80€) !!!
Ce sanctuaire est très particulier car il est enclavé au milieu de parois rocheuses et le seul moyen d’y accéder est un tunnel creusé dans la roche ! Sa date de création fait débat, il est annoncé dater de 1185 (d’après la pancarte à l’entrée du sanctuaire) mais les documents topographiques de l’époque ne mentionnent que la source qui y coule et il est possible que le sanctuaire en lui-même ne date que du XIXe !
Entrée : 0¥ (bougie/encens/panier: 100¥) – Horaires : 8h-17h

Kotoku-in

Kotoku-in est un temple bouddhiste. Il est célèbre pour sa gigantesque statue de Bouddha : le Daibutsu. Haute de 11,3m (13,35 m avec son socle), la monumentale statue est faite en bronze et remonte à 1252. Il est également possible de se rendre à l’intérieur !
Entrée : 200¥ (intérieur du Daibutsu : +20¥) – Horaires : 8h-17h30 d’avril à septembre / 8h-17h d’octobre à mars (intérieur du Daibutsu : 8h-16h30)

Hase-dera

Hase-dera est un temple bouddhiste. La légende raconte qu’un moine a découvert un camphrier assez grand pour y sculpter deux statues de Kannon. La statue faite avec la partie basse du tronc a été donnée au temple éponyme à Sakurai (préfecture de Nara) tandis que celle réalisée avec la partie haute du tronc a été jetée à la mer avec le souhait que, lorsqu’elle réapparaitrait, cela sauverait le peuple. C’est en 736 qu’elle serait réapparue et c’est ainsi que Hase-dera a été fondé en son honneur ! Ce temple est donc presque aussi vieux queSugimoto-dera.
Le temple contient par ailleurs de très nombreux hortensias et leur période de floraison est un moment idéal pour le visiter !
Entrée : 300¥ – Horaires : 8h-17h de mars à septembre / 8h-16h30 d’octobre à février

Kamakura City

Mais la ville de Kamakura elle-même vaut le coup de se visiter ! Sa grande allée piétonne centrale a du charme et les petites ruelles résidentielles également, sans parler, bien évidemment, de sa plage ou encore de son petit train à l’ancienne !
D’ailleurs, pensez à regarder le tarif intéressant du pass Enoshima-Kamakura. Cela ne permet pas de relier Tokyo et Kamakura le plus rapidement possible mais vous aurez ensuite la possibilité de profiter du train de Kamakura de façon illimitée et même de combiner votre visite avec l’ile d’Enoshima (que nous avons, pour notre part, réservée pour une prochaine fois !).

05 comments on “Kamakura

    • Marine&Clément , Direct link to comment

      Finalement, ils sont passés assez rapidement ! Ce qui était le plus traite, c’était de ne pas les avoir sentis venir. Il ne faisait pas très très chaud mais le soleil tapait fort !
      Merci pour les photos ! La végétation commence à redevenir verte (elle est jaune par manque d’eau l’hiver) et il faisait beau alors ça rend vraiment bien sur certaines photos 🙂

  • Martine et Robert , Direct link to comment

    Oui très belles photos. Les japonais en costumes traditionnels dans les temples, ils sont là pour le folklore ou ils sont résidents et toujours habillés comme ça?

    • Marine , Direct link to comment

      L’habit traditionnel est encore fortement ancré dans la culture japonaise. Ce n’est donc pas du folklore !
      Dans les grands sanctuaires, on croise souvent des prêtres ou autres religieux qui portent l’habit traditionnel. Pour ce qui est des Japonais en général, ils s’habillent en kimono ou yukata (la version plus légère du kimono) pour des occasions particulières. Or, ces occasions ont souvent lieu dans les temples ! Donc c’est là où on a le plus le chance d’en croiser. Mais on en croise aussi dans la rue très fréquemment !
      Quand vous viendrez, ça sera l’obon, les festivités en l’honneur des morts. Vous aurez l’occasion d’en croiser encore plus que d’habitude je pense !

  • Martine et Robert , Direct link to comment

    Un vrai bonheur ces belles photos ; on a hâte de venir!! A quand l’édition de votre guide touristique???

Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :