Bizarreries d’un appartement japonais #2

Comme nous n’en avions pas fini avec les bizarreries d’un appartement japonais, voici la deuxième partie ! On commence avec du connu mais ensuite on vire sur du high-tech, voire de l’improbable !

Les toilettes

Comme précisé dans notre article sur les toilettes japonaises, nous avons un washlet dans notre appartement. En plus des fonctionnalités de nettoyage postérieur et de nettoyage féminin, il a aussi une fonctionnalité massage et nous pouvons régler la puissance du jet, la chaleur de l’eau et la chaleur du siège ! Assez déroutant au début !

Une autre particularité des toilettes japonaises installées dans les maisons est qu’il y a un lavabo au dessus de la cuve de la chasse. Au moment où l’on tire la chasse, l’arrivée d’eau qui remplit la chasse passe d’abord dans le robinet et on peut se laver les mains ! Mais, j’ai encore un doute sur une chose : est-il sage d’utiliser du savon sachant que cela risque de faire des dépôts dans le réservoir de la chasse ? Mystère…

Une dernière particularité de nos toilettes (mais il ne faut pas généraliser je pense) : nous avons un double porte-rouleau !! Je n’avais jamais vu ça sauf dans les toilettes publiques ! Peut-être est-ce pour ne jamais tomber à court de papier ???

 L’eau chaude

Au Japon, l’eau chaude est chauffée au gaz. Jusque là, rien d’anormal, n’est-ce pas ? Sauf que c’est à vous d’activer l’eau chaude quand vous en avez besoin ! Peu importe que vous tourniez le robinet en position “eau chaude” tant que vous n’avez pas activé le l’eau chaude, ça coulera froid ! De même, c’est vous qui choisissez la température de l’eau chaude qui arrive. Si vous ne l’avez pas réglé assez chaude, pas la peine de tourner le mitigeur en position “eau chaude maximale”, vous n’aurez jamais plus chaud que ce qui est réglé !

Pour gérer tout ça, il faut utiliser le panneau de contrôle de l’eau chaude. Il y en a un dans la cuisine et un dans la salle de bain. Celui dans la cuisine sert essentiellement à activer/désactiver le chauffage de l’eau au moment de faire la vaisselle. Celui dans la salle de bain possède plus de fonctionnalités car il sert au remplissage automatique de la baignoire. Mais vous pouvez aussi contrôler le remplissage du bain depuis la cuisine !

Étonnamment, l’eau chaude arrive très vite dès qu’elle est activée. Pas besoin d’attendre que le ballon d’eau chaude se remplisse. Du coup, pour des économies d’énergie, dès qu’on ne se sert plus de l’eau chaude, il faut éteindre le chauffage de l’eau ! Ce fonctionnement n’est pas évident au départ mais… à force d’attendre l’eau chaude ou de se rendre compte qu’on a oublié d’éteindre le chauffage de l’eau, on finit par s’y faire !

Panneau de contrôle de l’eau chaude (dans la cuisine)

La salle de bain

La plupart du temps, les salles de bain japonaises sont construites sur le modèle de deux pièces en enfilade. La première pièce (appelée powder room sur les plans en anglais) est une pièce avec un lavabo et un miroir où l’on peut se déshabiller avant d’entrer dans la deuxième pièce qui est consacré au lavage du corps avec une douche et une baignoire.

Tous les murs de la deuxième pièce sont faits pour pouvoir recevoir de l’eau. Traditionnellement, on se lave assis avec un petit tabouret (que nous n’avons pas) et on se rince à l’aide d’un récipient que l’on remplit avec le robinet. De nos jours, il est plus courant d’utiliser le pommeau de douche même si la position assise reste utilisé (chacun fait bien comme il veut !). Quoi qu’il en soit, on se lave TOUJOURS dans la partie “douche”. Il n’est pas question de se laver dans le bain !

La baignoire sert à la relaxation. L’eau du bain est d’ailleurs utilisée plusieurs fois : chaque membre de la famille pourra se relaxer dans la même eau. Vous comprenez qu’il soit donc nécessaire de se laver en dehors de la baignoire !

Le panneau de contrôle de la baignoire

Comme dans la cuisine, il y a dans la salle de bain un panneau de contrôle qui permet d’activer l’eau chaude. Mais il a aussi de nombreuses autres fonctionnalités !! La plus intéressante est le remplissage de la baignoire automatisé !
Il est alors possible de choisir la température de l’eau (qui est indépendante de celle de la douche) et la hauteur d’eau souhaitée, de démarrer le remplissage et même de réchauffer l’eau (utile si deux personnes se servent de l’eau du bain à des moments différents de la journée).

Chose étonnante, l’eau ne s’écoule pas par un robinet mais par une arrivée d’eau en bas d’une des parois de la baignoire.

Une fois qu’on lance le remplissage, il est coutume de recouvrir le bain avec un couvercle afin de garder l’eau la plus chaude possible, de même qu’on recouvre le bain une fois qu’on a fini afin de garder l’eau chaude pour le prochain membre de la famille !!

Les lave-linge

Les lave-linge vont sur un emplacement particulier qui est surélevé, généralement dans la première pièce de la salle de bain. De ce que nous avons compris en installant notre machine, il permet le branchement de l’évacuation de l’eau (mais probablement à autre chose ?). L’arrivée d’eau se fait au mur par un petit robinet. La plupart du temps, il s’agit d’une arrivée d’eau froide uniquement.

Les machines à laver ont par ailleurs assez rarement une fonctionnalité d’eau chaude. Pas question de choisir la température de lavage donc. Du balai les lavages à 30°, 40° ou 60°. Ici, le linge est généralement lavé à froid. Vraiment à froid ! Surtout l’hiver où l’eau est presque congelée…
Ça a des avantages : plus de risque de rétrécissement de vêtement ni de décoloration (même si je lave toujours séparément le blanc des couleurs !). Par contre, c’est assez perturbant psychologiquement au départ… On se demande si nos affaires sont bien lavées, notamment le linge de maison que l’on lave chez nous assez chaud… Au final, je ne vois pas trop de différence. Le seul inconvénient est qu’on se gèle les mains quand on étend le linge !!

Machine à laver

Faire sécher son linge

Les Japonais, contrairement aux Américains, sont plutôt comme nous : ils sèchent leur linge à l’air libre plutôt qu’au sèche-linge. Mais, contrairement à nous, faire sécher son linge à l’intérieur n’est pas courant. La plupart du temps, le linge est étendu dehors sur les balcons (très peu de logement n’ont pas de balcon) sur des barres en fer. Même quand les logements n’ont pas de balcon, ils possèdent des étendoirs à barre à leur fenêtre. Le linge est alors maintenu par de grosses pinces à linge, soit pendu directement sur un cintre. Dans notre cas, nous avons des repose-barre sur notre balcon qui n’attendent qu’à accueillir un barre d’étendage de la bonne taille !

En attendant, nous utilisons… la salle de bain ! Comme au Japon, l’été est particulièrement humide (pluies fréquentes en juin et juillet et souvent 90% d’humidité en aout), il n’est pas facile de faire sécher son linge à l’extérieur. Du coup, l’intérieur de certains appartements sont équipés de système “de barres à linge” : soit dans une chambre, soit dans la salle de bain. D’ailleurs, certains appartements (dont le nôtre) sont équipés d’un système de séchage de linge dans la salle de bain. C’est très pratique ! Et pour l’utiliser… il y a de nouveau un panneau de contrôle ! Cela permet de choisir le mode séchage de linge ou encore de chauffer, aérer ou diffuser de l’air frais dans la salle de bain !

La cuisine

Une autre bizarrerie japonaise à nos yeux de Français : les Japonais n’utilisent pas de four ! Il n’y a donc pas d’emplacement pour en installer un dans les cuisines ! Les Japonais utilisent plutôt le grill (pour la cuisson de certains poissons notamment) et ils sont souvent intégrés dans les plaques de cuisson.

Il n’est pas facile, non plus, de trouver de petits fours d’appoint. Pour ainsi dire, nous n’en avons jamais vu. Il existe de petits grills mais ils ne sont pas hauts, ce qui empêche de faire des gâteaux. Il existe aussi des micro-ondes qui font option four (allant jusqu’à 220° !). Du coup, nous avons investi dans un micro-onde de ce type en espérant réussir à faire des gâteaux, des quiches ou des gratins ! Nous n’avons pas encore essayé mais… on le fera prochainement !!

Et voilà ! C’est la fin de toutes les bizarreries que nous avons repérées. Laquelle vous parait la plus loufoque ?

 

06 comments on “Bizarreries d’un appartement japonais #2

  • Martine et Robert , Direct link to comment

    surprenant le nombre de tableau de commande !!! vous avez dû pianoter souvent lors de votre installation. Nous , avec les traductions çà semble facile. Le remplissage de la baignoire par commande est assez surprenant !

    • Marine , Direct link to comment

      Un outil très utile depuis que nous sommes ici est l’application Google Translate. Elle permet de prendre en photo et d’avoir une traduction (plus ou moins correcte… mais souvent interprétable !).

  • Martine et Robert , Direct link to comment

    Moi j’ai du mal avec:
    1) l’eau du bain qui sert à plusieurs personnes (plus moyen de faire pipi dans l’eau ?)
    2) les toilettes qui nettoient l’arrière train (mais peut être qu’une fois essayées j’en redemanderai?)
    3) le lavage du linge à l’eau froide.
    Le lavabo au dessus des toilettes est super astucieux pur gagner de la place. J’aurai aimé y penser.
    Les gadgets pour le réglage des températures et les commandes de remplissage font juste moderne et domotique à fond. On se croirait dans un appartement témoin de la foire de printemps!

    • Marine , Direct link to comment

      Finalement, la seule “bizarrerie” à laquelle il est vraiment difficile de se faire est le manque d’isolation thermique !
      Quant au lavabo au-dessus des toilettes, je suis sceptique de son utilité vu qu’a priori on ne peut pas se servir de savon 😉

  • Roxane , Direct link to comment

    Oh oui étendre son linge froid en plein hiver glaglagla!!!

    Ce qui me paraît le plus bizarre, pour un pays développé comme le japon, c’est de ne pas utiliser de four! Je trouve ça étonnant!

    Les autres habitudes ce sont des différentes culturelles, j’adore!

    • Marine , Direct link to comment

      Je confirme que, maintenant qu’il fait meilleur (voire même chaud : 27°C hier), c’est beaucoup moins gênant d’étendre son linge qui a été lavé à l’eau froide !

      Pour le four, je ne pense pas que ça soit lié au développement du pays : c’est vraiment culturel aussi. On n’a pas la même gastronomie. Les Japonais n’en ont pas l’utilité car leurs plats ne se cuisent pas au four ! Tout simplement ! Ils ne mangent pas de gâteaux, pas de quiches, pas de gratins ! Tout se cuit au feu (sauté, grillé, à l’eau, à la vapeur…) ou avec leur petit grill (le poisson notamment).
      D’ailleurs, je pense qu’ils seraient étonnés de venir en France et de ne pas voir d’autocuiseur à riz dans chaque cuisine !

Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :