Stand de tir en Pennsylvanie (et Warrior Dash)

Avant de rentrer en France (départ prévu le 1er septembre…), nous voulions essayer le tir. Mais cela n’est pas possible dans l’état de New York car il faut être en possession d’un permis. Dans le New Jersey, en revanche, il suffit de présenter sa carte d’identité et de venir accompagné pour pouvoir tirer dans un stand de tir. Mais nous sommes allés jusqu’en Pennsylvanie pour notre première expérience de tir !! Là-bas, il suffit d’une carte d’identité (même une carte étudiante américaine suffirait… ça fait un peu froid dans le dos…).

Petit explication du pourquoi en Pennsylvanie : Clément avait prévu avec ses collègues de faire une course à obstacles : la Warrior Dash. Or, comme elle avait lieu à Long Pond en Pennsylvanie (à un peu moins de deux heures de route de chez nous) et que notre tour de passage était tard dans l’après-midi, nous nous sommes tous donnés rendez-vous dans un shooting range pas loin de la course pour s’essayer au tir !

Nous sommes donc allés au Sunset Hill shooting range qui est un stand de tir en plein air. Dès que nous nous sommes garés, nous avons commencé à entendre les bruits de tir. C’était vraiment impressionnant et nous ne faisions pas les malins… Une fois à la caisse, on laisse nos permis de conduire américains (équivalent à une carte d’identité mais ceux qui n’en avait pas ont laissé leur passeport), on remplit un formulaire et on nous donne des lunettes de protection et des protections pour les oreilles. Seules les personnes en dessous de 13 ans et les femmes enceintes n’ont pas le droit de venir tirer… ce qui veut dire qu’un gamin de 13 ans peut venir au stand pour s’amuser (accompagné d’un parent quand même), incroyable !

Bref, une fois équipés, on est accompagné par un instructeur dans le stand de tir. Il nous explique les consignes de sécurité et comment tirer (entre autres comment placer sa main et interdiction de tirer plusieurs coups à la suite). Il nous propose une grille avec les différentes armes à disposition (du petit pistolet au sniper en passant par l’AK47…), nous choisissons celle(s) que nous voulons puis il nous accompagne dans le “box” de tir et reste à côté de nous pendant toute la session.
Nous avons essayé le plus petit calibre pour commencer (un .22) qui n’avait pas de recul. Puis nous avons testé l’arme de la police américaine (un Glock 9mm) avec un léger recul. Mais nous aurions très bien pu essayé d’autres armes.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette expérience. J’ai trouvé ça étonnamment apaisant : une fois que j’ai eu l’arme en main, j’étais tellement concentrée que j’en ai oublié tout ce qui m’entourait. Par contre, on se rend très vite compte de la facilité avec laquelle on peut utiliser une arme et donc la dangerosité de celle-ci… Et dire que les enfants de 13 ans peuvent venir s’y entrainer…

 

Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :