Harlem et le gospel

Avant de commencer à lire l’article, je vous conseille de lancer la bande son ci-dessous pour vous mettre dans l’ambiance ! Désolée pour la qualité, l’enregistrement a été fait depuis mon téléphone…

 

En mai dernier, avec mes parents, nous sommes allés assister à une messe de gospel à Harlem. Harlem est LE quartier sur New York où aller voir une messe gospel. Il est situé au nord de Central Park sur Manhattan. C’est un quartier essentiellement afro-américain où il y a quelques communautés francophones et où il n’est donc pas rare de voir écrit sur des devantures “Ici, on parle français”. Même si East Harlem fait partie de Harlem, on l’en sépare généralement car cette partie est principalement habitée par des latinos. L’ambiance y est différente et on a tendance à dire qu’il est moins sûr de s’y promener (de nuit, en étant une fille, seule). Mais c’est de moins en moins vrai. Mais revenons à la partie d’Harlem qui nous intéresse : la partie afro-américaine !

C’est un quartier très agréable. On y oublie vite les buildings puisque l’on y trouve de nombreuses maisons bourgeoises (les fameux brownstone). Il faut dire qu’au début de Harlem, quand le métro newyorkais y a été prolongé, les promoteurs y ont vu une aubaine : un espace proche de New York et accessible rapidement en métro. Mais les retards des constructions des lignes, les loyers ont très vite baissé et ont accueilli une population plus pauvre qu’intentionnellement. Puis les afro-américains sont arrivés. On y trouve d’ailleurs de nombreuses statues et monuments en l’honneur des personnalités qui se sont battues pour la cause des Noirs.

Et, quand on visite Harlem, l’une des choses à ne pas manquer est le gospel ! Ces chants chantés lors des messes afro-américains. Avec l’immense nombre d’églises à gospel, il est très difficile de savoir où aller. Les guides ne conseillent pas les “églises à touristes” mais ne donnent jamais d’adresse (sinon elles deviendraient des “églises à touristes”) ! Le conseil est souvent : baladez-vous et essayez de trouver une église qui vous plait… Personnellement, je me voyais mal arriver dans une petite église avec ma tête de touriste et dire “Je viens écouter du gospel”. Du coup, nous avons choisi une église à touristes : au moins, nous étions sûrs de ne pas déranger. L’autre conseil souvent donné est d’aller à la messe de 8h plutôt qu’à celle de 10h car les touristes sont des lève-tard ! Comme le dimanche, nous mettons 1h30 pour être à 8h à Harlem… ce n’était pas une option !

Nous avons finalement choisi d’aller à la Bethel Gospel Assembly. Elle propose plusieurs services, ce qui est très pratique (8h30 et 11h30 le dimanche et même une le mercredi à 18h45, à vérifier sur leur site tout de même). Par contre, je vous conseille d’arriver au minimum trois-quart d’heure en avance : la queue pour les touristes grandit très très vite, encore plus pendant les périodes de vacances. La première fois que nous y sommes allés, nous avons dû faire demi-tour car il n’y avait plus de place…
L’église a une salle principale et une mezzanine. La mezzanine est quasiment réservée aux touristes. Lorsque la mezzanine est remplie, quelques rangs de la principale sont comblés par les touristes. Nous avons eu la chance d’arriver exactement au moment où la mezzanine était pleine (vers 10h50) et nous avons donc eu le plaisir d’être en bas avec les fidèles. Par respect pour eux, l’église demande à ce que les touristes de la salle principale ne partent pas avant la fin, c’est-à-dire au bout de deux heures. Bien entendu… seul 10% respecte leur promesse. Même si nous commencions à trouver le temps long (cela reste une messe), nous avions honte en tant que touristes d’être les seuls de notre rangée.

Nous avons vraiment aimé. C’est tellement typique ! Les chants sont entrainants et respirent la joie de vivre ! Dans cette église, un chant est réservé à “l’accueil des nouveaux”. Lorsqu’il est chanté, tous les fidèles à votre proximité (et même plus loin) se lèvent pour vous serrer la main et vous remercier d’être là. L’ambiance est plus que chaleureuse ! On ne peut s’en rendre compte qu’en y étant.
Par contre, une fois les chants terminés, le pasteur commence son sermon… Et, malgré la ferveur qu’il y met, c’est assez difficile de ne pas finir par s’ennuyer… d’autant plus que, comme il est à fond (vraiment à fond, avec les gestes et tout !), il parle très vite et l’on ne comprend plus rien. Mais c’est toujours intéressant de regarder comment les fidèles réagissent : beaucoup lancent des “amen” au fil du sermon, applaudissent, se lèvent… Une vieille dame est même restée debout toute la messe les mains levées vers le ciel et elle était comme animée par une force (elle était presque tremblotante). Impressionnant !
Bref, aller assister à une messe gospel si vous vous sentez assez respectueux pour tenir deux heures. Ensuite, vous pourrez vous balader dans le quartier et pourquoi pas aller manger de la soul food, une cuisine américaine typique de la communauté afro-américaine !

02 comments on “Harlem et le gospel

Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :