Petit tour dans le Bronx

Aujourd’hui, grand beau temps. Nous avons donc fait notre première vraie visite du Bronx ! Il faut qu’aller voir un match au Yankee Stadium (du Bronx), ce n’est pas vraiment le visiter !

Avant de détailler un peu nos découvertes, il faut que nous vous affirmions que, le Bronx, le jour (et à deux), ça ne craint pas du tout ! Il n’y a pas de gens bizarres nous attendant avec une arme blanche à chaque coin de rue ou des émeutes à chaque bloc ! On n’est loin de la menace omniprésente qu’on veut nous faire croire. Il y a même des coins tout à fait charmants avec de jolies petites maisons ! Mais, on ne vous cache pas non plus que, à un moment, dans une rue (j’insiste que ce n’était qu’UNE rue), on ne s’est pas sentis très rassurés. Pourtant ce n’étaient que des gens qui réparaient des voitures. C’est surement ce bourrage de crâne sur la “violence du Bronx” qui nous a donné cette impression.
Par contre, on voit une petite différence de propreté. A quasi tous les angles de rues, il y a des détritus dans les caniveaux. C’est probablement dû au manque de poubelles et à une particularité étonnante du Bronx. Durant notre ballade (d’un peu plus de deux heures), on a croisé environ cinq-six bouches d’incendie ouvertes ! L’eau entraine donc immanquablement les déchets vers les grilles d’égouts au coin des rues. Plus étonnant encore, certains habitants en profitent pour laver leur voiture !
Conclusion : il ne faut pas croire tout ce qu’on nous dit !!

Nous avons commencé notre ballade par un petit arrêt dans le Poe Park. Il s’agit d’un parc où se trouve le dernier cottage où Edgar Allan Poe a vécu. C’est étonnant de voir cette petite maisonnette entourée d’immeubles ! Il est possible de la visiter pour 5$ mais nous ne nous sommes sentis pas assez fans de Poe pour en faire la visite.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la plus grande université jésuite des Etats-Unis. Rien que ça ! Comme on avait lu qu’elle avait une architecture gothique, on s’est dit que ça valait le coup d’y aller ! Malheureusement à l’entrée, devant les panneaux “ID required” et en vérifiant sur internet, on a découvert qu’il fallait s’inscrire avant de la visiter… Plus tard, on a réalisé qu’on aurait quand même pu essayer sans mais nous étions déjà trop loin.

En longeant ce campus, on est tombés sur le “Little Italy du Bronx”. Il parait que ce quartier italien est beaucoup plus authentique que celui de Manhattan car il est beaucoup moins touristique. C’est en y entrant qu’on a réalisé que le clivage des populations était valable jusqu’ici. Avant l’université jésuite, la population était essentiellement noire alors qu’à Little Italy ce n’était pas du tout le cas !
Nous avons eu de la chance de tomber sur un festival italien : le ferragosto. Après quelques recherches, nous avons découvert qu’il s’agit d’une manifestation italienne pour le jour de l’Assomption, soit le 15 aout… On peut dire qu’ils étaient en retard ! Mais cela n’a pas empêché les italiens de venir ! La rue banalisée était bondée de monde. C’était impressionnant !

Enfin nous sommes allés au Bronx Community College, une université publique du Bronx assez grande dans laquelle on trouve le Hall of fame for great Americains. C’est un mémorial en l’honneur de nombreux américains ayant marqué l’histoire : il y a des bustes d’auteurs, de scientifiques, de septimi (??) et de politiciens. On ne devait en connaitre qu’un sur dix mais on était tellement contents quand on en reconnaissait un que ça valait le coup d’y être allés !

Et nous n’avons fait qu’une petite partie du Bronx ! Parmi les incontournables, il nous manque le zoo (qui est hors de prix mais pay-as-you-wish le mercredi), le jardin botanique ainsi que l’un des plus grands cimetières de New-York (où sont enterrés Duke Ellington et Miles Davis).

Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :