Credit score et cartes bancaires aux États-Unis

Une des questions qui nous embêtent le plus en tant que nouvel arrivant aux États-Unis, c’est lorsque la caissière nous demande “debit or credit?” une fois que l’on a payé par carte. On se dit alors “Mais de quoi nous parle-t-elle ??”. Et c’est sans compter les fois où l’on vous demande les quatre derniers chiffres de la carte…

Aux États-Unis, il existe deux types de cartes bancaires : celles de débit et celles de crédit. Chacune de ces deux cartes fonctionnent très différemment.

  • Les cartes de débit sont en fait nos cartes bancaires classiques : lorsqu’on paye avec, le montant est retiré de notre compte. Rien de très compliqué.
    Sauf qu’il y a un piège ! En effet, quand la caissière vous demande le fameux “debit or credit?” et que vous payez avec votre carte française, il faut répondre “credit” ! Même si elles ont le même fonctionnement que les debit card américaines…Debit card
  • Les cartes de crédit ont un fonctionnement très particulier que l’on pourrait apparenter à nos cartes bancaires à débit différé (notez encore l’ambigüité sur les termes…).
    Quand vous payez, votre compte n’est pas affecté. C’est comme si la banque payait pour vous. A la fin du mois, vous recevez une sorte de facture vous récapitulant vos dépenses et vous demandant de les rembourser. Vous devez donc faire un transfert de votre compte à votre carte de crédit pour rembourser les achats que vous avez faits.
    Attention, il n’y a pas possibilité de faire ceci de manière automatique ! C’est à vous de faire ce transfert si vous ne voulez pas vous retrouver endetté.Credit card

On peut se demander alors à quoi servent les cartes de crédit si les cartes de débit sont plus simples à gérer. Si l’on est expatriés pour une période assez courte, les cartes de débit sont largement suffisantes et ont l’avantage de ne pas être “prise de tête en fin de mois” ! Par contre, si vous comptez rester plus longtemps aux États-Unis, la carte de crédit est essentielle car elle vous permet de construire votre credit score.

Qu’est-ce que le credit score ?

Le credit score est une note qui vous est attribuée et qui est censée prouver votre capacité à rembourser vos dettes. Pour faire simple, plus votre credit score est faible, plus vous êtes catalogués comme un mauvais payeur et plus vous rencontrerez des difficultés dans la vie de tous les jours. En effet, dès que vous souhaitez louer un appartement, acheter une voiture, faire un emprunt ou, même, tout simplement, ouvrir une ligne téléphonique, on vous demandera d’avoir un bon credit score.

Comment avoir un credit score ?

Pour avoir un credit score, il faut utiliser sa carte de crédit. Tandis qu’ouvrir une carte de débit est facile (deux pièces d’identité suffisent), il faut, pour avoir une carte de crédit, un bon credit score ! C’est le serpent qui se mord la queue ! Heureusement, les banques ont tout prévu. Il existe des cartes de crédit sécurisée qui vous permettent de construire votre credit score et pour lesquelles vous n’avez pas besoin de bon credit score (logique puisqu’elles sont faites pour le créer !).

Pour  en avoir une, il suffit de verser une sorte de caution à la banque qui représentera votre seuil maximal de crédit. Vous ne pourrez pas dépenser plus que ce seuil avec votre carte de crédit. Ainsi, la banque se protège des éventuels mauvais payeurs.

Ce seuil existe aussi avec les cartes de crédit non sécurisées mais vous n’avez pas à faire le placement de départ. Votre seuil définitif pourra être très élevé si vous avez construit un bon credit score avec votre carte sécurisée. A titre de comparaison, un seuil sécurisé est à environ 300-500$ (et l’avance doit être faite) alors qu’une fois le credit score obtenu votre seuil peut-être jusqu’à 10 fois supérieur !

Comment construire un bon credit score ?

Il y a plein de subtilités et astuces  pour construire un bon credit score.

Selon la banquière, il suffit de rembourser en temps et en heure ses dettes, c’est-à-dire au moins une fois par mois ! Je disais que le remboursement ne pouvait pas être automatisé mais c’est un peu exagéré. Le remboursement exact des dettes ne peut pas l’être mais vous pouvez choisir de faire des virements-remboursements automatiques spécifiques. Cela peut être utile si, par exemple, vous payez tous les mois votre titre de transport avec votre carte de crédit et, donc, que vous connaissez le montant à rembourser !

Vous pouvez aussi choisir de ne rembourser que le “minimum”. Par exemple, pour un montant de 100$ de dette, un minimum peut être 25$. Vous pouvez ne rembourser que 25$ sans avoir de pénalité sur votre credit score. Cependant, il augmentera moins et il vous faudra rembourser le reste une autre fois, et avec des intérêts cette fois-ci ! Si vous ne remboursez pas le minimum, vous aurez un mauvais credit score.

Bien entendu, il faut aussi utiliser au moins une fois sa carte dans le mois. Si vous ne l’utilisez pas, cela fait baisser votre credit score

Une autre manière de construire efficacement son credit score est d’avoir plusieurs cartes de crédit. Vous avez tous en tête l’idée de la ménagère américaine qui ouvre son porte-feuille avec des millions de cartes ? Eh bien, maintenant, vous savez pourquoi ! Plus vous avez de cartes de crédit que vous utilisez (et que vous remboursez !), meilleur votre credit score sera !

Il parait aussi que vous augmenterez davantage votre credit score si vous ne dépensez pas plus de la moitié de votre seuil maximal. Mais cela n’a jamais été vérifié ! Il faudra qu’on pense à le demander à la banquière !

La sécurité des cartes bancaires

Une autre chose qui change par rapport à la France, c’est la lecture des cartes et la sécurité qui va avec.
Comme vous pouvez le voir sur la photo de la debit card, il n’y a pas de puce. Il faut “swiper” la carte, c’est-à-dire la glisser pour que la bande magnétique soit lue (et non pas l’insérer pour que la puce soit lue, comme on le fait en France). Même si la credit card a une puce, il faut la swiper aussi ! Ça, ce n’est pas très contraignant, ni gênant. C’est juste un changement d’habitude (même si, au début, on se demande dans quel sens il faut la passer !).
Par contre, on ne vous demandera pas automatiquement votre code. Avec une debit card, cela dépend des fois. Parfois on vous le demandera, parfois non. Avec une carte de crédit, on ne vous demandera jamais votre code (car vous n’en avez pas !) mais seulement votre signature.
Comme vous viendrez avec votre carte française, donc de crédit, pensez à vérifier que vous avez bien signé au dos ! En France, personne ne s’en préoccupe mais, aux États-Unis, tous les caissiers vont vérifier !
Voilà, les cartes bancaires américaines et le credit score n’ont plus de secret pour vous. Vous pouvez dorénavant vivre aux Etats-Unis sans problème ! Si vous êtes seulement touriste, vous avez à retenir une seule chose : à la question “debit ou credit?”, vous répondez “credit” sans vous posez de question ! Sinon… vous pouvez faire votre tête de touriste effaré et la caissière arrivera à trouver sans votre aide !!

Un dernier mot sur les banquiers… Ils n’ont rien à voir avec ceux de France. Ici, ils sont décontractés, vous demande comment va votre vie et vous raconte la leur. On sait par exemple que l’un de nos conseillers s’appelait “Jean-Louis” en cours de français et qu’il avait pris français en deuxième langue mais que, lorsqu’il a déménagé à Miami où l’espagnol est LA deuxième langue à parler, il s’en est voulu ! Mouhaha ! Ca change vraiment des banques en France !

02 comments on “Credit score et cartes bancaires aux États-Unis

    • Clément , Direct link to comment

      Oui ! et encore on a pas tout dit !
      Par exemple si on te refuse une carte de credit, ton credit score baisse.
      Si tu verifies ton credit score plus de deux fois par an, ton credit score baisse.
      Un bon systeme de m***
      Clement

Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :